L'Inertie: la force que Newton nous avait caché

- en désaccord profond avec les lois newtoniennes -


les forces

la force d'inertie

la gravitation

les forces de contact

lois de Newton

le postulat

imprimer


 

Nouvelles Approches Scientifiques

 

Sir Isaac Newton est considéré comme l'un des plus grands génies et savants de l'histoire humaine et ça c'est incontestable mais, ses théories de la dynamique des forces, bien que pertinentes, elles sont contradictoires et ont fait leur temps...

Même si les calculs de la physique classique, dérivés des lois de Newton, restent valables dans la globalité (avec accélération constante et dans un référentiel galiléen), néanmoins et au regard de nouvelles approches scientifiques, il est temps d’apporter des points de vue plus logiques et plus universels à la physique des mouvements pour ça il faut enlever le VERROU NEWTONIEN et partir vers un nouveau paradigme.

Des concepts ont pu évoluer à la marge de la dynamique newtonienne que nous savons maintenant être insatisfaisante et imprécise. Ainsi la cinétique, la statique, la cinématique, les collisions élastiques et inélastiques, etc. branches de la physique qui ont fait leur chemin dans les hautes-écoles d’ingénierie et ailleurs. Il est regrettable parfois que ces maîtres de la physique prennent sporadiquement référence dans ces concepts faux et imprécis de Newton, quand ça les arrange, mais toujours sans mettre en cause les lois « Dogmes » de Sir Newton. Au lieu de les réfuter net en proposant un nouveau paradigme pour la dynamique des forces, on les remplace plutôt par des alibis comme référentiel applicable (galiléen ou inertiel), vecteur vitesse, force fictive, pseudo-force, champs d’accélération, etc. etc.

La plus grande erreur de Newton a été de ne pas concilier les concepts de la dynamique de Galilée avec ceux de Aristote, même s’ils semblent contradictoires au premier abord. Il fallait identifier toutes les forces impliquées dans le déplacement d’un corps au système pour pouvoir comprendre et prévoir son comportement, libres de tout dogme ou formule arrangeante. Le maillon manquant est la FORCE D’INERTIE.

Une vérité scientifique n'est que des formules mathématiques elle est aussi une proposition construite par un raisonnement rigoureux, et vérifiée par l'expérience. Il en est fondamental et même urgent de faire quelques pas en arrière, cela nous permettra d’avancer quelques siècles (dans la bonne direction) et certainement avec des nouvelles découvertes sur le comportement de la matière qui nous entoure, on l’espère ...

 

Ce que la physique newtonienne ne le dit pas



Force d’inertie = Force de la Masse (embarquée)

Force d’inertie = Vitesse inst. X Masse

Vitesse inst. = Force d’inertie / Masse

Vitesse nulle : Force d’inertie (nulle) = Masse immobile

Vitesse constante : Force d’inertie = Force résultante

   Accélération = ( Force résultante - Force d’inertie ) / Masse   

   Action=Réaction ?  Non. (Ces forces ne sont pas toujours réactives)   




·         Tout corps en mouvement, même s’ils évoluent à une vitesse constante, portent avec eux une force que les meuvent, elle s’appelle Force d’Inertie. L’inertie d’un corps est le produit de sa vitesse instantanée par sa masse.  Fi = V.m

 

·         Dans un mouvement MRU (à vitesse constante), la force d’inertie est égale à la force nette résultante de l’ensemble des forces. C’est la Force d’Inertie (Fi) qu’entretien le mouvement avec une vitesse constante sans accélération. Fn = Fi

 

·         Un corps statique l’est parce que les forces auxquelles il est soumis font qu’il le soit, on parle alors d’équilibre des forces dans son référentiel. Tout corps ou système, dans n’importe quel référentiel, est soumis en permanence à des forces de la part d’autres corps ou systèmes. Fn = Fi = 0

 

·         Nous pouvons constater sur notre référentiel Terre que, dans la chute libre ou balistique d’un corps ce n’est pas la pesanteur (g) qui fait accélérer la chute, car g, force de gravitation est constante au tour de 9.80N/Kg, mais bien la force d’inertie qui évolue et s'auto-incrémente au long du mouvement de chute.

 

·         L’accélération est le décalage entre la force nette résultante et la force d’inertie. Elle devient nulle quand la force d’inertie devient égale à la force nette résultante. a = (Fn – Fi) / m

 

·         Au contact les corps échangent leurs forces respectives. S’il y a retour ou résistance à une force, elle n’est pas toujours de la même intensité. L’action-réaction n’est pas toujours vérifiable.

 

·         Dans les mouvements circulaires c’est la force d’inertie qui agit vers l’extérieur dans la direction orthogonale à l’axe de rotation et pas la force centrifuge, que n'exist pas.

 



Sont à bannir les terminologies et les concepts (dogmes) qui apportent confusion au regard des nouvelles connaissances scientifiques, parce que ces forces n’existent pas ce ne sont que des alibis :

force centrifuge,        force centripète,        force coriolis,        force fictive    ou    pseudo-force,      force d’accélération,      etc. etc.




>>> nouvelles approches scientifiques <<<